Place for archiving, researching and transmitting born in 1994 that explores Land Art both in historical, critical and prospective perspective. It is aimed at “an audience as wide as possible” (Gerry Schum)
Founder/director: Marc de Verneuil (architect, critic)

Lieu d'archivage, de recherche et de transmission né en 1994 qui explore le Land Art dans une perspective aussi bien historique, critique que prospective. Il s’adresse à «un public le plus large possible» (Gerry Schum)
Fondateur/directeur: Marc de Verneuil (architecte, critique
)







samedi 14 juillet 2012

Centre d'Art Beauceron | Contextual Art Base




le CAB | Centre d'Art Beauceron
le plus petit centre d'art contemporain du monde

Le langage devient un musée infini, dont le centre est partout et les limites nulle part. Robert Smithson[1]

Le Centre d'Art Beauceron[2] est né au cours de l'été 2011, dans le plus grand secret, quelque part au beau milieu du Grenier de la France. Ce n'est pas un centre d'art comme les autres. Il n'a ni porte ni fenêtre, à peine un toit, pas de bureaux, pas de salle d'exposition, pas de collection, pas de directeur, aucun personnel, pas même de public. Il est ouvert tous les jours, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an. Il est ouvert à tous, exposé à tout vent, en toute saison. C'est une ruine. 
Un centre d'art contemporain peut-il être hébergé dans une ruine, de surcroit de toute petite taille ? C'est le pari que nous avons fait à l'Observatoire du Land Art (OBSART). Nous ressentions le besoin depuis déjà plusieurs années de trouver un lieu, en marge de ceux traditionnellement consacrés à l'art, qui puisse porter les idées que nous défendons. Le CAB nous a immédiatement semblé disposer des qualités nécessaires à la constitution du poste avancé qui manquait à l'OBSART. Il se trouvait naturellement positionné à l'avant-garde de nos actions commémoratives, un terme employé ici à dessein puisque les avant-gardes artistiques du XXe siècle, dont le Land Art est un jalon incontournable, nous intéressent tout particulièrement.[3]
Le CAB a été « inauguré » au mois de septembre 2011, à l'occasion du lancement de notre action transatlantique 340 grammes déplacés... during Levitated Mass by Michael Heizer. Tandis que « le plus grand musée d'art de l'Ouest des États-Unis » se préparait à Los Angeles à l'arrivée, sous le feu des projecteurs californiens, du rocher de 340 tonnes de l'artiste américain Michael Heizer, « le plus petit centre d'art contemporain du monde » soutenait, dans une obscurité médiatique presque totale, le déplacement à Nantes des 340 grammes de poussière de l'artiste français Régis Perray. Cette action symbolique visait à faire découvrir à nos lecteurs le projet du LACMA ; la présence du CAB, tout aussi symbolique, permettait d’amplifier le contraste entre les deux œuvres, les deux villes, les deux pays. Le CAB ne s’est pas métamorphosé pour autant. Il n’a pas bougé d’un centimètre.
Où est situé le CAB exactement ? Quelle était sa fonction à l'origine ? Qui l’a construit ? Pourquoi est-il tombé en ruine ? À toutes ces questions qui nous ont souvent été posées, nous répondrons un jour. Pour l'heure, nous pouvons juste dire qu’il s’agit d’un monument historique à part entière, bien que non encore répertorié en tant que tel, un monument insolite dont le caractère imposait — et impose encore — une certaine discrétion. Les rares personnes qui en ont entendu parler ou qui s’y sont déjà rendus le savent bien : le CAB supporterait mal un afflux de visiteurs sans y avoir été préparé. Il faut dire qu’avec le temps, il a fini par s'habituer à la solitude. Il aime sa vie paisible, en retrait du monde. Une existence se déployant dans le temps long, loin des foires et des grand-messes de l'art, loin de la ville et de son tumulte incessant.
L’édifice est énigmatique, hors-norme, étrangement implanté, intrigant par ses propriétés sculpturales, visible ou invisible selon la saison, fantomatique quand vient la nuit. Il est tout à la fois un point de repère, un refuge occasionnel, un observatoire, un terrain d’expression, mais aussi un lieu d’expérimentation lorsqu’il se fait camera obscura. Il est comme une métaphore de notre rapport au monde, entre introversion et ouverture sur le grand paysage. Il peut également s’avérer dangereux, telle une marche dans le désert que l’on aurait mal préparée. À bien des égards, la relation qu’il entretient avec le site et l’histoire de ses murs le rapproche de certaines œuvres du Land Art. 

OBSART
14 Juillet | 19 juillet 2012 (mise à jour)

[1] Voir : “Un musée du langage au voisinage de l'Art”, Écrits de Robert Smithson, éd. Nancy Holt, New York, New York University Press, 1979, p.67. Phrase empruntée à Blaise Pascal par Smithson et citée à plusieurs reprises dans sa forme originale p. 23, 67 et 73.[↑]
[2]
Le Centre d'Art Beauceron n'est pas à confondre avec le Centre d'Art Bastille, bien qu'on puisse déceler certains points communs entre ces deux CAB, notamment celui d'exister à travers la réactivation d'un bâtiment tombé en désuétude.[↑]
[3] Nous luttons contre cette fâcheuse tendance à l'oubli du passé propre à notre monde, cette entropie qui frappe sans cesse la mémoire collective et à laquelle l’histoire du Land Art n’a pas échappée. Nos armes sont des plus rudimentaires : des mots, des photographies, des livres, des visites de sites ou d’expositions, des interviews d'artistes, des rencontres, etc.[↑]


Plus d'infos :
340t / 340g, retrospective
Dumper, Tumulus, City (USA made in Beauce) 
Le temps à l'oeuvre : 340t / 340g déplacés
Levitated Mass (2011-12)


Calendrier

La liste ci-dessous concerne exclusivement les événements auxquels le CAB a été associé, de près comme de loin. Si vous êtes des acteurs du champ de l'art, de près comme de loin, vous êtes cordialement invités à nous faire part de vos propres événements (expositions, œuvres, hommages, etc.). Nous ne manquerons pas d'ajouter ces derniers à la liste s'ils s'inscrivent dans l'esprit qui nous anime et grâce à votre contribution, nous pourrons ainsi, ensemble, continuer de faire vivre le CAB.

2011
Inauguration du CAB
Hors-les-murs, septembre
 
2012
340 grammes déplacés... during Levitated Mass by Michael Heizer
Hors-les-murs, France / USA, 29 février - 10 mars 
Action de Régis Perray 
Etude pour une fin du monde n°2 (1962-2012)
le CAB, 21 mars
Hommage à Jean Tinguely
Journées Européennes du Patrimoine
Dans-les-murs, France, 15 - 16 septembre
Pas d'évenement programmé

2013
Amarillo Ramp revisited (1973-2013) 
le CAB, 20 juillet
2015
Van-zee-vang (2015-1975)
Hors-les-murs, France / Pays-Bas, août
 
2020
Spiral Jetty revisited (1970-2020) 
le CAB, avril
2033
Monument pour la charrue (1933-2033)
le CAB

2043
Trauma (1943-2043) 
le CAB, 19 mars
L'art contemporain en Beauce

2005-2013
Festival Euro Land Art
France / Allemagne / Pays-Bas, tous les étés
France
Deutchland 
Nederlands 

2012
1ère Biennale d'Art Contemporain en Beauce
France, 1 mai - 30 juin
Plus d'infos 

__________________________________________________________
le CAB | Contextual Art Base
The world's smallest contemporary art center

Language becomes an infinite museum, whose center is everywhere and whose limits are nowhere. Robert Smithson[1]

The Contextual Art Base[2] was born in great secrecy during summer 2011, somewhere in the Beauce Country—also known as the “Bread-basket of France”. This art center is like no other. It has neither door nor windows, hardly a roof, no offices, no exhibition room, no collection, no director, no staff, not even an audience. It is open daily, 24h/24h, 7 a day, 365 days-a-year. It is open to all, exposed to all weathers, in any season. It is a ruin. 
Can a contemporary art center be hosted in a ruin, additionally a very small one? That is the wager we made at OBSART’s (Observatoire du Land Art). Since already several years, we felt the need to find a place, on the fringes of the ones traditionally devoted to art, which might reflect the ideas we stand for. Due to its qualities, Le CAB has immediately appeared to be the right place to build the outpost that OBSART lacked. He was naturally positioned in the vanguard of our commemorative actions, and these terms are used here deliberately because the artistic vanguards of the twentieth century, including Land Art as an essential milestone, are particularly of interest to us.[3]
The CAB was opened in September 2011, on the occasion of the launch of the Transatlantic Action: 340 grammes déplacés... during Levitated Mass by Michael Heizer. While in Los Angeles, “the largest art museum in the western United States” was preparing for the arrival—in the spotlight in California—of American artist Michael Heizer's 340-ton boulder, “the world’s smallest contemporary art center” was supporting—in almost total media darkness—the moving of 340 grams of dust by the French artist Régis Perray in Nantes. This symbolic action was intended to introduce our readers to LACMA’s project, while the presence of the CAB, just as symbolic, allowed to amplify the contrast between the two works, two cities and two countries. The CAB has not transformed however. It has not moved an inch.
Where is the CAB exactly? What was its function at the origin? Who built it? Why did it fall into ruin? We will answer to all these questions we were often asked, one fine day. For now, we can just say that this is a full-fledged historical monument, although not yet listed as such, an unusual monument whose nature required—and still requires—some discretion. The few who heard about it or people who have been there are well aware: Le CAB would not bear a flow of visitors without being prepared. It must be said that over time he got used to solitude. He loves his peaceful life, well away from the world, a life spreading in the long-time, far from Art fairs and its high Masses, far from the city and its incessant tumult.
The building is mysterious, unconventional, strangely established, intriguing by its sculptural properties, visible or invisible depending on the season, ghostly when the night comes. It is at the same time a landmark, an occasional refuge, an observatory, a field for expression, but also a place for experimentation when it becomes a camera obscura. It is like a metaphor of our relationship to the world, between introversion and openness to the wider landscape. It can also turn out to be dangerous, like a barely-prepared walk in the desert. In many ways, its relation to the site and the history of its walls refer to some works of Land Art.

OBSART
July 14 | July 19, 2012 (translation)

[1] See: “A museum of Langage in the Vicinity of Art”, Writings of Robert Smithson, ed. Nancy Holt, New York, New York University Press, 1979, p.67. Sentense borrowed from  Blaise Pascal and quoted several times by Smithson in its original form p. 23, 67 and 73.[↑]
[2]
The “Centre d’Art Beauceron” or Contextual Art Base is not to be confused with the Centre d'Art Bastille, although one can detect some similarities between these two CAB, notably in both case the reactivation of a building fallen into disuse.[↑]
[3]
We are fighting against this distressing tendency to forget the past in our world, against this entropy that constantly affect the collective memory, and from which the history of Land Art could not get away. Our weapons are the most rudimentary: words, photographs, books, visits of sites and exhibitions, artists’ interviews, meetings, etc.[↑]
 


More infos:
340t / 340g, retrospective
Dumper, Tumulus, City (USA made in Beauce) 
Time Art Work: 340t / 340g displaced 
Levitated Mass (2011-12)


Schedule 

The list below only refers to events to which Le CAB was associatedboth from near and far. If you are actors of the field of artboth from near and faryou are cordially invited to submit your own events (exhibitions, artworks, tributes, etc..). Be sure we will add them to the list if the latter fall within the spirit that animates us and, thanks to you, we will thus continue to carry on with Le CAB.

2011
CAB's Opening
Outdoors, September
 
2012
340 grammes déplacés... during Levitated Mass by Michael Heizer
Outdoors, France / USA, February 29 - March 10
Action by Régis Perray 
Study for End of the World No.2 (1962-2012)
le CAB, March 21
Homage to Jean Tinguely
European Heritage Days
Indoors, France, September 15 - 16
No show

2013
Amarillo Ramp revisited (1973-2013) 
le CAB, July 20
2015
Van-zee-vang (2015-1975)
Outdoors, France / The Netherlands, August
 
2020
Spiral Jetty revisited (1970-2020) 
le CAB, April
2033
Monument to the Plow (1933-2033)
le CAB

2043
Trauma (1943-2043) 
le CAB, March 19
Contemporary art in Beauce

2005-2013
Euro Land Art festival
France / Allemagne / Pays-Bas, tous les étés
France
Deutchland 
Nederlands 

2012
1st Contemporary Art Biennal in Beauce
France, May 1 - June 30
More infos

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire