Place for archiving, researching and transmitting born in 1994 that explores Land Art both in historical, critical and prospective perspective. It is aimed at “an audience as wide as possible” (Gerry Schum)
Founder/director: Marc de Verneuil (architect, critic)

Lieu d'archivage, de recherche et de transmission né en 1994 qui explore le Land Art dans une perspective aussi bien historique, critique que prospective. Il s’adresse à «un public le plus large possible» (Gerry Schum)
Fondateur/directeur: Marc de Verneuil (architecte, critique
)

in memoriam Yann Le Guennec (1968-2014)






vendredi 23 décembre 2011

Stonehenge, Levitated Mass... (─5000, 2012...)

Stonehenge, 25 juillet 2011. Photo : Waaghals/Flickr/Licence CC


Tandis que la date fatidique du déplacement du rocher de 340 tonnes de Michael Heizer se rapproche à grands pas, et par là même celle de la finalisation de la gigantesque sculpture urbaine de l’artiste américain, voici un article de Mark Brown (Wired UK) concernant le site mégalithique de Stonehenge qui ne manque pas de nous interpeller. La découverte que viennent de faire deux géologues britanniques a en effet « de quoi entretenir [notre] enthousiasme », ces derniers ayant réussi à mettre en évidence, preuves à l’appui, qu’un déplacement de mégalithes a eu lieu il y a 5000 ans entre une carrière de Pembrokeshire et le comté cérémonial de Wiltshire, deux sites de la côte Ouest de la Grande-Bretagne éloignés l’un de l’autre de 160 miles. Cette histoire de rochers déplacés, dont certains, comme perchés dans les airs, vont jusqu’à peser 45 tonnes, nous rappelle singulièrement quelque chose...
While the fateful date of Michael Heizer's 340-tons rock displacement is fast approaching, and hence that of the completion of American artist's massive urban sculpture, here is an article by Mark Brown (Wired UK) on the megalithic site of Stonehenge, which does not fail to challenge us. The discovery just made by two British geologists “is enough action to keep [us] really excited” indeed, the latters having succeeding in demonstrating, with supporting evidence, that a megaliths displacement has happened 5000 years ago, between a quarry in Pembrokeshire and the ceremonial county of Wiltshire, two sites on the west coast of Britain 160 miles apart from each other. This story of displaced rocks, whom some as perched in the air weigh up to 45 tonnes, really reminds us of something... 
 
_________________________________________________________________________
Des géologues trouvent l’origine 
des pierres au centre de Stonehenge 
Stonehenge’s Inner Stones
Posted on 19/12/11 | Mark Brown | Wired UK
Traduction 22/12/11 | Marc de Verneuil

Une équipe de géologues de Grande-Bretagne a localisé la position exacte de la carrière d’où sont venues les roches du dernier cercle de Stonehenge. C'est la première fois qu’on trouve une origine précise aux pierres du monument préhistorique.

Robert Ixer de l'Université de Leicester et Bevins Richard du National Museum of Wales ont rigoureusement identifié des échantillons provenant de divers affleurements rocheux dans le Pembrokeshire, au pays de Galles. 

Durant neuf mois, le duo s’est servi de la pétrographie – l'étude de la teneur en minéraux, de la texture des roches et de leur parenté – pour trouver l’origine des pierres de débitage en rhyolite de Stonehenge. Ces dolérites tachetées, ou pierres bleues, constituent le cercle intérieur ainsi que le fer à cheval intérieur du site.

Cette origine, ils l'ont trouvée sur un affleurement de 65 mètres de long appelé Craig Rhos-y-Felin, près de Pont Saeson, dans le nord de Pembrokeshire. Elle se situe à environ 257 kilomètres du site de Stonehenge.

Les Rochers et la carte : 257 kilomètres entre Pembrokeshire et Stonehenge.
Toutefois, reste à savoir comment les gens du néolithique ont transporté d'énormes blocs de pierre du pays de Galles à celui de Wiltshire, il y a quelque 5000 ans. Certains historiens pensent que ces bâtisseurs de l'âge de pierre ont extrait les blocs dans le Pembrokeshire et les ont apportés en Angleterre, tandis que d'autres soutiennent que de gigantesques mouvements glaciaires ont déplacé les pierres, des centaines de milliers d'années plus tôt.

Ixer et Bevins espèrent qu’en trouvant l’origine exacte de certaines pierres du monument, ils seront capables de découvrir de nouveaux indices pour savoir quand et comment elles ont parcouru ces 257 kilomètres.

Les pierres les plus connues et les plus emblématiques, les énormes sarsen, ont été intégrées au monument quelques siècles plus tard. Elles venaient de quelque part, dans les collines de Marlborough, à 32 kilomètres au nord de Stonehenge.

Mark Brown
(Wired UK)
Traduction © OBSART, 2011-13. Tous droits réservés.

Liens
Stonehenge (docs) merci à Charles Héranval pour l'info
Du nouveau sur Stonehenge 

Lire aussi (bilingual links)
340 grammes déplacés during Levitated Mass by Michael Heizer 
une action transatlantique | a transatlantic action

4 commentaires:

  1. Thanks for your excellent coverage of this remarkable work! I look forward to following the progress of "Levitated Mass", and your blog has the best overall Land Art coverage I've found.

    RépondreSupprimer
  2. On notera que 'Double Negative', le plus grand earthworks de Michael Heizer réalisé entre 1969 et 1970 (non pas au cœur de la cité mais quelque part, au bout de la Mormon Mesa, en plein désert du Nevada) est constitué de la même pierre que celle retrouvée à Stonehenge : la rhyolite. Précision... de taille.

    RépondreSupprimer
  3. Thanks Frank, very kind of you.
    Happy Holidays!
    O

    RépondreSupprimer
  4. lkcvl ,c ;kk gfduçrlmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmè_rçeçvyrbgiriè'zeçol<:!dkujyè'ecrf_(((((((((((iz nbvhytgffffffffbhn,jkl;:m nj,ngb tyhkolpm

    RépondreSupprimer