Place for archiving, researching and transmitting born in 1994 that explores Land Art both in historical, critical and prospective perspective. It is aimed at “an audience as wide as possible” (Gerry Schum)
Founded by Marc de Verneuil (architect, critic)

Lieu d'archivage, de recherche et de transmission né en 1994 qui explore le Land Art dans une perspective aussi bien historique, critique que prospective. Il s’adresse à «un public le plus large possible» (Gerry Schum)
Fondé par Marc de Verneuil (architecte, critique
)

in memoriam Yann Le Guennec (1968-2014)






vendredi 6 janvier 2012

Double Negative sera-t-il le grand absent ?....... Will Double Negative be a no show?

Road to Double Negative. Photo: aur2899
Double Negative sera-t-il le grand absent? 
Will Double Negative be a no show?
Posté le : 30/09/11 | Erica Cooke The Art Newspaper | Traduction : OBSART

Les curateurs auront fort à faire pour obtenir l’aval de Michael Heizer et Walter De Maria.

LOS ANGELES. Le Musée d'Art Contemporain de Los Angeles (MOCA) prépare la première étude historique de grande envergure sur le land art jamais montée dans une institution américaine majeure depuis la fin des années 1970. Le musée est bien à même de le faire, étant l'une des rares institutions à avoir dans sa collection deux illustrations précoces du land art : Double Negative (1969-1970) de Michael Heizer et Hard Core (1969) de Walter De Maria. Il reste à confirmer, toutefois, si Heizer ou De Maria donneront leur accord, ou permettront que la documentation sur leurs œuvres soit intégrée, à moins de six mois du vernissage de l’exposition prévue au printemps 2012.

En l’état actuel des choses, The Art Newspaper comprend qu’Heizer ne veut aucune représentation de Double Negative dans  « Ends of the Earth.»[1] Le conservateur en chef du MoCA, Philipp Kaiser, dit que le musée respecte le fait que « les visiteurs doivent aller là-bas pour le voir, pour le parcourir », et fournira aux visiteurs des cartes détaillées et les indications pour pouvoir se rendre sur le site. « Jusqu’ici, aucune décision n'a été prise » quant à l'intégration de l’œuvre de De Maria, dit-il. Les agents de Michael Heizer et Walter De Maria se sont refusés à tout commentaire.

Le Double Negative de Heizer est une tranchée mesurant 1500 pieds par 30 pieds [environ 457 mètres par 9 mètres], « sculptée » à la dynamite et par des bulldozers à même les versants d'une mesa, dans le désert du Nevada, à plus de 300 miles de Los Angeles. De Maria décrit Hard Core, un film en 16mm, comme une « scène de fusillade de Western, mais une fusillade qui se prolonge durant plus d’une demi-heure et dans une profusion de paysages ». Kaiser, conscient de la détérioration naturelle de Double Negative, souhaite que l'exposition sensibilise au land art, aux questions liées à sa monstration et à sa préservation, « et à l'importance de cette pièce.»

« Ends of the Earth : Art of the Land to 1974 »[2] présentera plus de 100 sculptures et œuvres utilisant divers médias de plus de 80 artistes internationaux, dans l’immense espace du musée, le Geffen Center. Kaiser et le curateur associé Miwon Kwon, historien de l'art à l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA), souhaitent revenir sur l'image d’un land art généralement perçu comme un mouvement avant tout américain, dominé par la sculpture monumentale dans le désert. Un autre objectif est de reconnaître le rôle des galeristes, collectionneurs, curateurs et critiques. Ils ont souvent souffert d’une mauvaise représentation au sein de l'histoire de l'art et les musées, « dans l’ombre des artistes agissants au grand jour,» dit Kwon.

Kaiser et Kwon se concentreront sur trois expositions historiques, dont « Earth Art » dès 1969, considérée comme la première exposition du Land Art ayant impliqué à la fois des artistes américains et internationaux. Cette exposition, organisée par le curateur Willoughby Sharp au Musée d'art de l'Université de Cornell, a également rencontré des difficultés. Heizer et De Maria ont accepté l'invitation de Sharp à créer des œuvres in-situ pour l’exposition, montrées temporairement, mais se sont ensuite désistés pour des raisons qui demeurent obscures. Revenant sur l'exposition 40 ans plus tard, Sharp a déclaré : « J'ai essayé de faire comme bon semblait aux artistes.»

En 1969, la marchande d'art Virginia Dwan a financé l’acquisition du site de 60 acres [environ 243 000 m2] pour Double Negative et, en retour, l'artiste a cédé les titres de propriété à Dwan. En 1971, Heizer a empêché la Galerie Dwan de vendre l’œuvre. Dwan a ensuite fait don de Double Negative au MoCA, en 1984, avec l’approbation de Heizer, pour l’intégrer à « In Context : Michael Heizer, Geometric Extraction. »[3] Pour cette exposition personnelle, le MoCA a pu inclure des photographies donnant une vue d’ensemble de l’œuvre de Heizer.

Après son passage au MoCA, « Ends of the Earth : Art of the Land to 1974 » devrait voyager à la Haus der Kunst [4] de Munich à l’automne 2012. 

Erica Cooke
(The Art Newspaper)

[1]    « Aux confins de la Terre » 
[2]    « Aux confins de la Terre : un art du territoire jusqu’en 1974 ». Attention, ce titre a été changé pour : « Aux confins de la Terre : le Land Art jusqu’en 1974 » (note du 04/05/12)
[3]    « Dans son contexte : Michael Heizer, extraction géométrique » 
[4]    Maison des Arts
_________________________________________________________________________
340 grammes déplacés during Levitated Mass by Michael Heizer 
une action transatlantique | a transatlantic action

Creative Commons License
The image above is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported License.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire