Place for archiving, researching and transmitting born in 1994 that explores Land Art both in historical, critical and prospective perspective. It is aimed at “an audience as wide as possible” (Gerry Schum)
Founded by Marc de Verneuil (architect, critic)

Lieu d'archivage, de recherche et de transmission né en 1994 qui explore le Land Art dans une perspective aussi bien historique, critique que prospective. Il s’adresse à «un public le plus large possible» (Gerry Schum)
Fondé par Marc de Verneuil (architecte, critique
)

in memoriam Yann Le Guennec (1968-2014)






dimanche 26 février 2012

Levitated Castle on its Rock (1959)

Source























Renée Magritte, Le château des Pyrénées, 1959
Huile sur toile, 200,3 x 130,3 cm, Jérusalem, le Musée d'Israël


Nous tirons notre chapeau aux rédacteurs de Kunst Blog pour avoir eu l'idée de ressortir cette référence. La confrontation de l’œuvre de Magritte avec celle de Heizer, établie au mois d'octobre dernier sur leur site, est vraiment riche de sens. Les rapports entre art et architecture, nature et culture, ou encore taille et échelle, nous paraissent en effet se retrouver avec tout autant de force dans Le Château des Pyrénées que dans Levitated Mass. Le tableau nous dit quelque chose de la sculpture, mais la sculpture nous dit aussi quelque chose du tableau. On a presque l'impression de sentir le poids du rocher peint par Magritte, lorsqu'on pense au rocher déplacé de Heizer. Et à cela vient s'ajouter l'étonnant dialogue qui s'instaure entre une huile sur toile de quelques dizaines de centimètres accrochée au mur, convoquant par essence l'imaginaire, et une installation de plusieurs centaines de tonnes ancrée dans le sol, réelle, physique, qu'il faut expérimenter pour en saisir toute la portée. Un dialogue plutôt intéressant quand on songe au fait que Michael Heizer est également peintre, un point important malheureusement trop souvent négligé.
We take our hats off to the editors of Kunst Blog for having the idea to dig out this reference. The confrontation of Magritte and Heizer works, established on their website last October, is really meaningful. Indeed, the relationship between art and architecture, nature and culture, or size and scale, seems to appear with equal force in The Castle of the Pyrenees that in Levitated Mass. The painting tells something of the sculpture, but the sculpture also tells something of the painting. It almost seems as if one feels the weight of the rock painted by Magritte, when one consider Heizer’s displaced rock. On top of that, one notice the surprising dialog that takes place between an “a few tens-centimeter oil painting” hung on the wall, essentially calling the imagination, and “a several hundred-ton installation” anchored in the ground, real, physical and requiring an experience to understand its full extent. Quite an interesting dialog when one considers the fact that Michael Heizer is also a painter, an important point and too often overlooked.

Read also (bilingue)
_________________________________________________________________
340 grammes déplacés during Levitated Mass by Michael Heizer 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire